kid war

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis tombée un jour sur un livre magnifique à la médiathèque sur les archives de la planète, vaste projet photographique d'Albert Kahn, alsacien monté à Paris faire fortune dans la finance et la banque dans les années 1900-1930.

Cet homme a consacré une partie de sa fortune à envoyer des photographes dans le monde entier prendre des photos de peuples et de lieux en train de disparaitre dans le but, très humaniste de contribuer " à l’établissement de la paix universelle" .

« J’ai beaucoup voyagé, nous dit-il, j’ai beaucoup lu et j’ai connu tous les grands hommes de mon époque {…} ; ce que j’ai cherché, c’était le chemin de la vie et les principes de fonctionnement ; or, plus j’ai avancé dans la vie et plus j’ai vu la hardiesse et l’extrême difficulté de cette tâche. {…} Essayer de tâcher d’y arriver, reste le plus noble devoir de l’homme.» Albert Kahn In France Japon n°32 du 15 Août 1938

« La photographie stéréoscopique, les projections, le cinématographe surtout, voilà ce que je voudrais faire fonctionner en grand afin de fixer une fois pour toutes des aspects, des pratiques et des modes de l’activité humaine dont la disparition fatale n’est plus qu’une question de temps ». Albert Kahn, janvier 1912

Albert Kahn est animé par un idéal de paix universelle. Sa conviction : La connaissance des cultures étrangères encourage le respect et les relations pacifiques entre les peuples. Il perçoit également très tôt que son époque sera le témoin de la mutation accélérée des sociétés et de la disparition des modes de vie traditionnels.

 

albert-kahn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La crise de 1929 lui fut fatale...

Reste son fonds photographique conservé au musée Albert Kahn

de Boulogne-Billancourt à découvrir sur   http://albert-kahn.hauts-de-seine.net/

Vous pouvez découvrir ces photos des pays explorés sur la mappemonde  (superbes, en couleur pour la plupart !)

sur http://albert-kahn.hauts-de-seine.net/archives-de-la-planete/mappemonde/

Si jamais vous allez découvrir ce musée, allez faire un tour dans les jardins très très beaux

car Albert Kahn était féru de jardins, il y a notamment un très beau jardin japonais

et, preuve de sa mélancolie à l'endroit de son pays natal,

une forêt vosgienne de sapins parsemée de rochers de grès...émouvante...